Kènu est un artiste béninois imprégné par l’esprit du voyage. Son parcours à travers différents pays en fait un musicien dont la caractéristique principale est l’ouverture. Après s’être nourri des différentes cultures rencontrées au fil de ses péripéties, il nous offre aujourd’hui une musique à l’image de son itinéraire.

D’abord fervent adepte du Reggae Roots, sa rencontre avec un fou va bouleverser sa perception de la musique. Il dissout son premier groupe, « St8 of Mind », pour repenser son univers musical, qu’il élargit progressivement, au gré des rencontres qui jalonnent son apprentissage musical.
Une maquette de cinq titres représentatifs de cet univers éclectique est disponible en libre écoute sur le site Souncloud.com, en tapant «Kènu et le Xhèviosso».

Issus d’horizons musicaux différents, la rencontre entre les musiciens du Xhèviosso a donné naissance à un véritable Nzasa artistique. Le nom du groupe est un appel au mysticisme car il désigne le Dieu de la foudre dans la mythologie béninoise. Dans l’univers du Xhèviosso, la musique africaine, qui va du Mali-blues au Zandrô en passant par les polyphonies Baoulé et ryhtmes de l’Afrique centrale, se mêle à des sonorités reggae, hip-hop ou encore bossa. Munch Kongo alias Jordi Mako, Alassane Wade, Hounnouvi Christian Coffi aussi appelé «Brigadjé» et Carine Dagba, sont les membres de ce quartet Guitare/basse/percussions/batterie/. Les textes des chansons se veulent un écho de cette sempiternelle polyphonie qu’est l’aventure humaine.